« Le désert ne se raconte pas, il se vit » Mano Dayak